Le 14 mars prochain, Votons pour la Gauche en action

Publié le par Section du Parti Communiste d'Epernay

Les politiques menées par Nicolas Sarkozy et son gouvernement font de plus en plus mal. Leurs projets sont inquiétants et nous sommes de plus en plus nombreux touchés par la fuite en avant de cette droite réactionnaire : remise en cause des retraites, casse de l'emploi comme jamais, saccage des services publics, explosion du chômage et de la précarité… Le 14 mars prochain, mobilisons-nous pour dire STOP à cette politique et à celles et ceux qui la mènent.

Nicolas Sarkozy, allié au Nouveau Centre et à Philippe de Villiers a mis en place en Champagne-Ardenne ses plus fidèles relais. Deux ministres, Chatel et Apparu et 7 députés UMP présents sur la liste de droite entendent poursuivre leur zèle au service du chef de l'Etat au Conseil régional. Ils comptent remettre en cause des décisions de la gauche unanimement appréciées telles la gratuité des livres pour tous dans les lycées. Ils veulent participer à la réduction des moyens financiers accordés aux collectivités et à la remise en cause de la liberté des élus de répondre aux besoins des habitants. S'il en était ainsi, ce serait gravissime pour la vie associative, pour la réalisation des projets, pour l'économie et l'emploi puisque 75% des investissements publics sont le fait des collectivités territoriales. Evitons de nous tirer une balle dans le pied !

Le 14 mars, il faut aller à l'essentiel car le danger est grand. L'essentiel c'est de se rassembler dès le premier tour, de se mobiliser comme jamais pour ne laisser aucun espoir au parti de Nicolas Sarkozy de faire son retour à la région. Créons les conditions pour que notre liste « la gauche en action » soit en tête au premier tour, pour l'emporter le 21 mars. Ne nous trompons pas d'élection. Pour celle-ci, évitons la dispersion à gauche qui fait le jeu de notre adversaire commun et soyons attentif à un front national qui vient de déclarer qu'il pourrait faire une alliance stratégique avec la droite au second tour !

Un travail d'équipe important à été fait durant le mandat qui s'écoule. Face à la dureté de la politique gouvernementale et aux conséquences de la crise pour les gens, il faut poursuivre cette politique régionale et aller plus loin. Les communistes ont fait le choix d'apporter leur contribution active dans la mise en oeuvre de décisions progressistes. Ce choix participe à l'ancrage à gauche d'une équipe soucieuse de l'intérêt général. La victoire dépend maintenant de l'engagement du plus grand nombre.

Cédric Lattuada
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article