Remaniement du gouvernement : Toujours plus à droite.

Le mini remaniement annoncé mardi soir est donc la seule et unique réponse du pouvoir à une situation politique nouvelle, marquée, neuf mois après l’élection de N.Sarkozy, par un sévère recul de la droite sur l’ensemble du territoire.

Alors que les électrices et les électeurs ont adressé un message pourtant très clair les 9 et 16 mars, ce mini remaniement ministériel, accompagné d’une nouvelle présidentialisation du régime, apporte comme seule et unique réponse au verdict des urnes : « Toujours plus à droite ! ».

La nomination de Nadine Norano apparaît ainsi comme une forme de provocation. Battue à Toul par le suffrage universel, la sarkozyste version « hard », représentante d’une ultra-droite, sera en charge des questions de la famille.

Rien ne change.

Pire, N.Sarkozy fait le choix d’une droitisation renforcée avec l’objectif d’un passage en force pour imposer un nouveau cycle d’attaques contre le monde du travail, les retraites, la jeunesse.

Alors que l’orientation politique de la droite a été sanctionnée, ce jeu de chaises musicales est dérisoire.

Les élus de gauche sont face à une grande responsabilité. Comme y invitait aujourd’hui Marie George Buffet, créant « des territoires populaires », en pointe de l’innovation économique, sociale et écologique…

Ces points d’appuis permettront à des millions de femmes et d’hommes de vivre mieux.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :