Un projet régional

Les 14 et 21 mars prochains, vous allez exercer un droit et un devoir importants : l’élection de vos représentants au Conseil régional de Champagne- Ardenne : Ardennes, Aube, Marne, Haute Marne. Ne négligez pas ce droit : votez ! Le Conseil régional n’a pas vocation à tout résoudre ; ce n’est pas lui qui gère la politique économique de la France. Il ne vote pas les lois. Il n’a donc rien à voir avec l’aggravation du chômage, la remise en cause des services publics et des retraites, la fragilisation des entreprises. En revanche il a une action positive directe sur votre vie quotidienne en région : construction et entretien des lycées, accompagnement de la vie scolaire et étudiante, transport ferroviaire de voyageurs, formation professionnelle, apprentissage, aide au développement des communes et des agglomérations, environnement, tourisme, culture, sport et santé. J’anime depuis 2004, à la tête du Conseil régional, une majorité de gauche ouverte, diversifiée et cohérente. Nous travaillons avec tout le monde, sans sectarisme et avec efficacité. Les trains qui circulent sont neufs, les fournitures scolaires des lycéens sont gratuites, le nombre d’apprentis a augmenté de 20%, les activités rurales sont soutenues, l’innovation et la recherche dans les entreprises progressent… La région retrouve de son attractivité. Nous voulons poursuivre notre action. Je m’engage sur 3 priorités. Première priorité, l’emploi : rénover le tissu des petites et moyennes industries de la région, ouvrir de nouveaux marchés, valoriser le monde agricole avec de nouvelles perspectives de croissance, faciliter la reprise des commerces, soutenir l’artisanat, être aux cotés des salariés, développer les services de proximité dans les quartiers et les villages. Deuxième priorité, l’amélioration de votre vie quotidienne : circuler plus facilement, mettre le haut débit dans tous les foyers, offrir aux jeunes et aux adultes des filières d’excellence pour se former, assurer aux personnes âgées et dépendantes sécurité et accès à la santé. Troisième priorité, l’attractivité de la région : diffuser une offre culturelle accessible à tous, mettre en réseau les métropoles et les villes moyennes de la région, faire de nos universités un pôle européen de recherche et d’enseignement, positionner la Champagne-Ardenne comme région d’accueil tant pour les entreprises et les centres d’innovation, que pour les touristes. Pour les candidats de la liste de rassemblement « LA GAUCHE EN ACTION » que je conduis, notre seul projet c’est votre avenir.

Jean Paul Bachy

Pour télécharger le Tabloïd 4 Pages de présentation de nos propositions régionales, cliquez ici

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :